Bon départ pour la 2ème étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019 à La Baule

Ce vendredi a débuté à La Baule la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019. Quarante-huit femmes et hommes sont inscrits sur les trois supports possibles : kitefoil, planche directionnelle et twin-tip. Pendant trois jours, de nombreux amateurs vont avoir l’occasion de défier et de côtoyer les meilleurs kiteboarders mondiaux. Placé sous le signe de la compétition, cette seconde étape n’en est pas moins conviviale à terre.

Après l’étape inaugurale disputée à Hendaye début mai, c’est la grande plage de La Baule, en Loire-Atlantique, qui est le cadre exceptionnel de la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019.

Un spot idéal pour les riders et les spectateurs
Réputé dans le monde du kiteboard, facilement accessible et souvent venté, ce spot  se révèle très propice à l’organisation d’un tel événement à la fois pour les coureurs et pour le public qui peut observer le spectacle depuis le rivage. Par ailleurs, un village avec des animations a été installé sur la plage. Il n’a échappé à personne que la météo est actuellement caniculaire et donc incertaine au niveau du vent. Mais les conditions s’annoncent favorables, il devrait donc y avoir de quoi disputer des manches durant les trois jours de compétition. Les premières courses en kitefoil ont été lancées aujourd’hui en début d’après-midi. Rappelons que les participants de la catégorie kitefoil peuvent régater dans du vent très faible, tandis que ceux engagés en planche directionnelle et en twin-tip ont besoin d’un flux un peu plus soutenu.

Des ambassadeurs et beaucoup d’amateurs !
L’événement attire du (beau) monde puisque 48 riders sont inscrits. La catégorie kitefoil réunit le gros des troupes avec 30 concurrents, dont les trois premiers de l’étape d’Hendaye : Nicolas Parlier, Théo de Ramecourt et Axel Mazella. Le niveau s’annonce donc extrêmement relevé avec également la présence, côté féminin, d’Anaïs Desjardins et d’Alexia Fancelli. Douze riders sont inscrits dans la catégorie twin-tip et ils seront cinq en planche directionnelle (dont Chris Ballois, un autre ambassadeur de l’ENGIE KITE TOUR). En plus des belles têtes d’affiche, on trouvera d’autres très bons kiteboarders mais aussi beaucoup d’amateurs venus de toute la France. Cette cohabitation et ces échanges entre des pratiquants de tous niveaux contribuent grandement au charme de l’événement.

Une organisation professionnelle
Organisateur de la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019, le Yacht Club de La Baule (YCLB) est habitué à l’exercice. « Il y a une belle histoire entre le kite et la baie de La Baule », explique son Président Dominique Mollette. « Le Yacht Club de La Baule a été le pionnier de ce type de manifestation il y a 15 ans. » Une expérience solide au service d’un événement qui a démarré en beauté !