ENGIE KITE TOUR 2019 Anaïs Mai-Desjardins, Charles Brodel et Alex Caizergues vainqueurs d’une troisième étape spectaculaire à Wimereux

Jusqu’au bout, les riders locaux ont été en forme durant la troisième étape de l’ENGIE KITE TOUR, disputée dans des conditions ventées depuis vendredi. En kitefoil, la Dunkerquoise Anaïs Mai-Desjardins l’a emporté. En twin-tip, c’est un autre Dunkerquois, Charles Brodel, qui a imposé son rythme. En planche directionnelle, le Sudiste Alex Caizergues a réalisé un sans faute en gagnant toutes les courses ! Rendez-vous est déjà pris du 11 au 13 octobre pour la Grande Finale de l’ENGIE KITE TOUR 2019 à la Grande-Motte.

Durant trois jours, les 33 concurrents engagés à Wimereux ont pris un maximum de plaisir et disputé un nombre conséquent de courses, que ce soit en kitefoil, en twin-tip ou en planche directionnelle. Le spot nordiste, connu pour ses bonnes statistiques de vent, n’a pas failli à sa réputation. A l’issue des trois jours de compétition soutenus, les riders repartent ravis… et avec de bonnes courbatures !

Les femmes et les locaux à l’honneur, Alex Caizergues imbattable !
Girl power en kitefoil ! Locale de l’étape, Anaïs Mai-Desjardinsa résisté jusqu’au bout aux assauts de Baptiste Carlier et tout s’est joué lors de l’ultime course disputée ce dimanche. Anaïs est finalement sortie gagnante, avec un tout petit point d’avance. Une autre ambassadrice, Alexia Fancelli, complète le podium. En twin-tip, le Dunkerquois Charles Brodel l’emporte avec une jolie avance sur Rajiv Tevanee et Samuel Michaille. En planche directionnelle, la domination d’Alex Caizergues n’a souffert aucune contestation : le Sudiste a remporté toutes les courses. Christophe Ballois et Sylvain Maurin terminent respectivement 2e et 3e.

Rendez-vous dans un mois à La Grande-Motte 
Après Hendaye, La Baule et Wimereux, l’ENGIE KITE TOUR 2019 fera escale en Méditerranée, plus précisément à la Grande-Motte, cadre de la Grande Finale de ce circuit de référence du kiteboard en France. Rendez vous du 11 au 13 octobre.

Les podiums de la troisième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019 :

Kitefoil (12 inscrits) :
1. Anaïs Mai-Desjardins 
 2. Baptiste Carlier
3. Alexia Fancelli 


Twin-tip (17 inscrits) :
1. Charles Brodel : 12 points
2. Rajiv Tevanee : 29 points
3. Samuel Michaille : 36 points

Planche directionnelle (5 inscrits)

1. Alex Caizergues : 12 points

2. Christophe Ballois : 24 points

3. Sylvain Maurin : 34 points

A Wimereux des locaux en forme !

Depuis le lancement vendredi à Wimereux de la troisième étape de l’ENGIE KITE TOUR, les 33 concurrents engagés sur les trois supports ont pu disputer 12 courses dans de très belles conditions. Avant la troisième et dernière journée de compétition demain, c’est la Dunkerquoise Anaïs Mai-Desjardins qui est en tête en kitefoil, devant une autre femme, Alexia Fancelli. Un Dunkerquois est également aux commandes en twin-tip, Charles Brodel. Quant à Alex Caizergues, il est intraitable en planche directionnelle et a remporté toutes les courses !

Les 33 riders en lice à Wimereux ont vécu deux premières journées intenses et physiques avec du vent soutenu (15-20 nœuds avec rafales dans les grains) et une belle houle. Qui s’en est le mieux sorti dans ces conditions ?


Kitefoil (12 inscrits) : Anaïs Mai-Desjardins/Alexia Fancelli, les femmes au pouvoir !

On la savait très en forme : la Dunkerquoise Anaïs Mai-Desjardins a profité de sa bonne dynamique et d’une excellente connaissance du plan d’eau de Wimereux pour enchaîner les résultats positifs. Elle occupe ce soir la première place au classement général devant Alexia Fancelli, elle-même talonnée par Thibault Pirouelle.

Twin-tip (17 inscrits) : Charles Brodel en ballottage favorable
La flotte des twin-tip est celle qui réunit le plus de riders à Wimereux et c’est le Dunkerquois Charles Brodel qui domine les débats. Il dispose d’une belle avance sur ses premiers poursuivants, Rajiv Tevanee (2e) et Samuel Michaille (3e).

Planche directionnelle (4 inscrits) : Alex Caizergues ne fait pas de détails !
L’homme le plus rapide de la planète en kite ne laisse que des miettes à ses concurrents. C’est bien simple, Alex Caizergues a remporté toutes les courses disputées vendredi et samedi ! Chris Ballois et Sylvain Maurin complète le podium provisoire.

La seconde journée de course s’est terminée par une soirée conviviale autour d’un Waterzooï, un plat typique de la région ! L’accueil chaleureux du nord a été apprécié par tous les riders, merci au Centre Nautique de Wimereux !

ENGIE KITE TOUR 2019, 3ème étape 33 riders dans le vent à Wimereux

Ce vendredi 6 septembre débute à Wimereux (Pas de Calais) la troisième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019. Contrairement aux deux premiers actes à Hendaye puis La Baule, où les conditions avaient été globalement légères, les 33 riders en lice à Wimereux vont naviguer dans du vent soutenu, ce qui promet des courses sportives et spectaculaires jusqu’à dimanche. Dans une ambiance conviviale, les amateurs vont pouvoir défier certains des meilleurs kiteboarders français à l’instar de Chris Ballois et Alex Caizergues (en planche directionnelle) mais aussi d’Alexia Fancelli et de la locale de l’étape Anaïs Mai-Desjardins, toute récente Championne de France Espoir en kitefoil.

Vent de 25 à 30 nœuds, houle importante : le premier jour de compétition de la troisième étape de l’ENGIE KITE TOUR s’annonce soutenu ce vendredi. Pour assurer la sécurité des riders et surtout celle des bateaux accompagnateurs, les courses sont aujourd’hui délocalisées à Boulogne-Sur-Mer, où la rade offre un plan d’eau plus abrité. Samedi et dimanche, les courses pourront se dérouler comme prévu devant la grande plage de Wimereux, dans un vent moins fort mais suffisant pour assurer le spectacle sur les trois supports possibles : kitefoil, planche directionnelle et twin-tip.

Du (beau) monde pour faire le show
Trente-trois femmes et hommes sont en compétition. Pour les amateurs locaux, qui réunissent le gros des troupes, l’un des grands challenges sera de se mesurer à certains des meilleurs spécialistes de la discipline, les « ambassadeurs » de l’ENGIE KITE TOUR. En planche directionnelle, on retrouve les excellents et très rapides Chris Ballois et Alex Caizergues. En kitefoil, les deux ambassadrices sont Alexia Fancelli et la Dunkerquoise Anaïs Mai-Desjardins, championne de France Espoir de la discipline, titre conquis la semaine dernière à Leucate. « Je connais très bien le spot de Wimereux car j’y vais régulièrement quand le vent ne rentre pas à Dunkerque. J’espère en profiter pour gagner l’étape en kitefoil », annonce Anaïs.   

« Les petits plats dans les grands »
Spot réputé, car souvent venté, Wimereux ne faillit pas à sa réputation et le week-end de compétition sera d’autant plus réussi que l’on peut s’attendre à une très belle organisation. « Le Centre Nautique de Wimereux a déjà organisé plusieurs étapes de l’ENGIE KITE TOUR », souligne Laure Collin, coordinatrice de l’activité kiteboard à la FFVoile. « Les membres de cette structure sont rôdés à l’exercice et cela se voit. Leur accueil est très chaleureux et agréable. Ils font preuve de professionnalisme et mettent les petits plats dans les grands pour proposer un événement convivial. »

Crédit Photo : Eric Bellande

Rendez-vous à Wimereux, du 6 au 8 septembre, pour la troisième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019

Après Hendaye et La Baule, l’ENGIE KITE TOUR 2019 met cap sur la mer du Nord et le spot réputé de Wimereux. Du vendredi 6 au dimanche 8 septembre, plus de 50 riders, professionnels et amateurs, s’engageront sur les trois supports possibles : kitefoil, planche directionnelle et twin-tip. Parmi les ambassadrices de l’événement, on retrouvera une locale de l’étape, la jeune Dunkerquoise Anaïs Mai-Desjardins.

Wimereux, spot prisé des kiters du Nord

L’ENGIE KITE TOUR 2019 fait escale sur toutes les façades maritimes françaises.
Après la côte Basque (Hendaye) puis l’Atlantique (La Baule), et avant la Méditerranée (La Grande-Motte), les riders vont se retrouver début septembre en Mer du Nord, sur la grande plage de Wimereux.

« L’idée de ce circuit est de proposer des spots variés », souligne Laure Collin, coordinatrice de l’activité kiteboard à la FFVoile. « Cela permet aux amateurs de tous les secteurs géographiques de pouvoir prendre part à l’épreuve. Quant aux professionnels qui participent à toutes les étapes, ils ont l’opportunité de découvrir des spots où ils n’ont pas l’habitude d’aller. »

Du 6 au 8 septembre, c’est donc à Wimereux que se disputera la troisième étape de ce circuit de référence du kiteboard en France. Ce spot est très prisé par les kiteboarders et windsurfers du Nord et il attire également de nombreux Parisiens. Les conditions y sont souvent ventées. L’organisateur, le club nautique de Wimereux, est coutumier des événements kite et en particulier de l’ENGIE KITE TOUR. Un très beau week-end de compétition est donc à prévoir.

Cinq ambassadeurs, dont une locale de l’étape

Aux côtés des amateurs, on trouvera de prestigieux ambassadeurs avec chez les hommes Chris Ballois et Alex Caizergues (l’homme le plus rapide de la planète en kite). Du côté des femmes, seront présentes Alexia Fancelli, Poema Newland et Anaïs Mai-Desjardins. Originaire de Dunkerque, Anaïs est une jeune sportive de 19 ans, brillante tant en kite (championne du monde de kitefoil 2017) que dans les études puisqu’elle vient de terminer avec succès sa première année de médecine à Lille (se classant 40e sur 3000 au concours).

ENGIE KITE TOUR 2019 : Mazella, Leprevost et Ballois vainqueurs d’une belle étape à La Baule !

Pendant trois jours, près de 50 kiteboarders, sportifs de haut niveau et amateurs, se sont confrontés à La Baule pour la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019. Le spectacle a été au rendez et 17 manches ont été lancées, dont 13 en kitefoil, catégorie dans laquelle Axel Mazella est sorti vainqueur. Dans les deux autres catégories, les coureurs ont pu disputer deux manches. La victoire est revenue à Simon Leprevost en twin-tip et Christophe Ballois en planche directionnelle. Rendez-vous est pris du 6 au 8 septembre à Wimereux, pour la troisième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019.

Du plaisir pour tous
Contrairement aux deux premiers jours de compétition, tous les concurrents du deuxième acte de l’ENGIE KITE TOUR ont pu courir ce dimanche. Un bon thermique d’une quinzaine de nœuds s’est levé et les conditions ont été magnifiques avec en prime le soleil et la chaleur. Les inscrits en kitefoil ont disputé quatre nouvelles manches tandis que ceux en lice en twin-tip et en planche directionnelle ont bouclé deux parcours. « Lors des deux dernières manches, les riders des trois classes sont tous partis ensemble, ce qui a offert un très joli spectacle », raconte Laure Collin, coordinatrice de l’activité kiteboard à la FFVoile. « L’orientation du vent (à l’Ouest) était par ailleurs favorable pour lancer les départs tout près de la plage. Cela a permis aux spectateurs présents à La Baule de bien suivre les courses. »


Des matchs serrés
En kitefoil, catégorie la plus représentée avec 30 inscrits, la lutte a été féroce entre trois excellents compétiteurs et c’est finalement Axel Mazella qui décroche la victoire au bout du suspens. A égalité de points avec Théo de Ramecourt, il gagne l’étape de La Baule grâce à un nombre plus important de manches remportées. Nicolas Parlier complète le podium. En twin-tip, Simon Leprevost a dominé les deux manches et il inscrit logiquement son nom au palmarès de l’épreuve. Idem pour Christophe Ballois qui réalise le sans faute en planche directionnelle.

Les podiums de la première étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019 :

Kitefoil (30 inscrits)

1. Axel Mazella : 17 points

2. Théo de Ramecourt : 17 points

3. Nicolas Parlier : 25 points

Twin-Tip (13 inscrits)

1. Simon Leprevost : 2 points

2. Hugo Metton : 4 points

3. Peyo Cremades : 6 points

Planche directionnelle (5 inscrits)

1. Christophe Ballois : 2 points

2. Olivier Sigaud : 6 points

3. Sylvain Maurin : 6 points

Les prochaines étapes de l’ENGIE KITE TOUR 2019 :

– Du vendredi 06 au dimanche 08 septembre : Wimereux

– Du vendredi 11 au dimanche 13 octobre : La Grande Motte

La Baule, jour 2, match relancé en kitefoil


Depuis le lancement vendredi à La Baule de la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR, les 28 concurrents engagés en kitefoil ont pu disputer neuf manches. Si Nicolas Parlier semblait intouchable hier, ce samedi a été plus favorable à ses deux principaux concurrents, Théo de Ramecourt et Axel Mazella. Soufflant à moins de 10 nœuds, le vent n’a pour le moment pas permis de lancer des manches en planche directionnelle et en twin-tip. Demain dimanche se tiendra la troisième et dernière journée de compétition.

A l’issue des deux premiers jours de l’épreuve de La Baule, les concurrents inscrits en kitefoil se sont affrontés dans des conditions très light mais suffisantes pour offrir un joli spectacle. Hier, le champion du monde de la discipline Nicolas Parlier a dominé les débats, remportant cinq des six manches disputées. Ce samedi, la donne a changé et ce sont Théo de Ramecourt et Axel Mazella qui ont brillé et remporté les manches du jour. Le classement général s’est donc considérablement resserré puisque Nicolas Parlier, toujours leader, n’a plus qu’un point d’avance sur Théo de Ramecourt et quatre sur Axel Mazella. On note la présence d’une femme dans le top 10, Alexia Fancelli (9e). Tout se jouera demain lors de l’ultime journée de compétition, en espérant que les conditions permettront aussi de disputer des manches en planche directionnelle et en twin-tip. En attendant, tous les concurrents vont profiter d’une soirée organisée par le Yacht Club de La Baule.

Les cinq premiers en kitefoil (après 9 manches) :
1. Nicolas Parlier : 11 points
2. Theo de Ramecourt : 12 points
3. Axel Mazella : 15 points
4. Billy Guy Maupas : 26 points
5. Tyson Tiger : 36 points

Bon départ pour la 2ème étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019 à La Baule

Ce vendredi a débuté à La Baule la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019. Quarante-huit femmes et hommes sont inscrits sur les trois supports possibles : kitefoil, planche directionnelle et twin-tip. Pendant trois jours, de nombreux amateurs vont avoir l’occasion de défier et de côtoyer les meilleurs kiteboarders mondiaux. Placé sous le signe de la compétition, cette seconde étape n’en est pas moins conviviale à terre.

Après l’étape inaugurale disputée à Hendaye début mai, c’est la grande plage de La Baule, en Loire-Atlantique, qui est le cadre exceptionnel de la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019.

Un spot idéal pour les riders et les spectateurs
Réputé dans le monde du kiteboard, facilement accessible et souvent venté, ce spot  se révèle très propice à l’organisation d’un tel événement à la fois pour les coureurs et pour le public qui peut observer le spectacle depuis le rivage. Par ailleurs, un village avec des animations a été installé sur la plage. Il n’a échappé à personne que la météo est actuellement caniculaire et donc incertaine au niveau du vent. Mais les conditions s’annoncent favorables, il devrait donc y avoir de quoi disputer des manches durant les trois jours de compétition. Les premières courses en kitefoil ont été lancées aujourd’hui en début d’après-midi. Rappelons que les participants de la catégorie kitefoil peuvent régater dans du vent très faible, tandis que ceux engagés en planche directionnelle et en twin-tip ont besoin d’un flux un peu plus soutenu.

Des ambassadeurs et beaucoup d’amateurs !
L’événement attire du (beau) monde puisque 48 riders sont inscrits. La catégorie kitefoil réunit le gros des troupes avec 30 concurrents, dont les trois premiers de l’étape d’Hendaye : Nicolas Parlier, Théo de Ramecourt et Axel Mazella. Le niveau s’annonce donc extrêmement relevé avec également la présence, côté féminin, d’Anaïs Desjardins et d’Alexia Fancelli. Douze riders sont inscrits dans la catégorie twin-tip et ils seront cinq en planche directionnelle (dont Chris Ballois, un autre ambassadeur de l’ENGIE KITE TOUR). En plus des belles têtes d’affiche, on trouvera d’autres très bons kiteboarders mais aussi beaucoup d’amateurs venus de toute la France. Cette cohabitation et ces échanges entre des pratiquants de tous niveaux contribuent grandement au charme de l’événement.

Une organisation professionnelle
Organisateur de la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019, le Yacht Club de La Baule (YCLB) est habitué à l’exercice. « Il y a une belle histoire entre le kite et la baie de La Baule », explique son Président Dominique Mollette. « Le Yacht Club de La Baule a été le pionnier de ce type de manifestation il y a 15 ans. » Une expérience solide au service d’un événement qui a démarré en beauté !

Foilidaire, le projet solidaire d’Alexis, compétiteur amateur au grand cœur

Passionné par la mer, sensible au Handicap, Alexis de Chabot a 32 ans et est chef de projet digital chez Renault Digital. Il pratique le Kitesurf depuis 10 ans en twintip, surf strapless et récemment en foil. Il participe à l’ENGIE KITE TOUR et sera présent à La Baule sous les couleurs de son projet Folidaire.

Impliqué dans les causes liées à la santé et au handicap, Alexis a organisé pendant une dizaine d’année des week-ends pour des jeunes en situation de handicap mental, par le biais de l’association A Bras Ouverts.

“A Bras Ouverts” en quelques mots est une association qui existe depuis 25 ans. L’action d’A Bras Ouverts consiste à organiser des week-ends pour permettre aux jeunes de s’évader au vert et d’offrir un moment de repos à leurs parents. ABO c’est 700 jeunes accueillis, 1300 accompagnateurs bénévoles, 550 week-ends organisés tous les ans.

Pourquoi le Projet Foilidaire ? Passionné de Kite depuis longtemps, Alexis a décidé de lever des fonds pour soutenir À Bras Ouverts en s’inscrivant à la coupe de France de Kite Foil 2019 et en participant à l’ENGIE KITE TOUR.

Comment aider ? En racontant l’histoire du Projet Foilidaire tout d’abord : faire connaître son projet aidera à le faire aboutir ! 75% de vos dons sont reversés à l’association soutenue, le reste participe au financement des compétitions

Devenir Foilantrope : C’est participer au projet en apportant un talent, une mise en relation, un coup de pouce financier… Retrouvez toutes les informations sur le site du projet : www.projet-foilidaire.fr

Bon vent à Alexis et bravo !