Bon départ pour la 2ème étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019 à La Baule

Ce vendredi a débuté à La Baule la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019. Quarante-huit femmes et hommes sont inscrits sur les trois supports possibles : kitefoil, planche directionnelle et twin-tip. Pendant trois jours, de nombreux amateurs vont avoir l’occasion de défier et de côtoyer les meilleurs kiteboarders mondiaux. Placé sous le signe de la compétition, cette seconde étape n’en est pas moins conviviale à terre.

Après l’étape inaugurale disputée à Hendaye début mai, c’est la grande plage de La Baule, en Loire-Atlantique, qui est le cadre exceptionnel de la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019.

Un spot idéal pour les riders et les spectateurs
Réputé dans le monde du kiteboard, facilement accessible et souvent venté, ce spot  se révèle très propice à l’organisation d’un tel événement à la fois pour les coureurs et pour le public qui peut observer le spectacle depuis le rivage. Par ailleurs, un village avec des animations a été installé sur la plage. Il n’a échappé à personne que la météo est actuellement caniculaire et donc incertaine au niveau du vent. Mais les conditions s’annoncent favorables, il devrait donc y avoir de quoi disputer des manches durant les trois jours de compétition. Les premières courses en kitefoil ont été lancées aujourd’hui en début d’après-midi. Rappelons que les participants de la catégorie kitefoil peuvent régater dans du vent très faible, tandis que ceux engagés en planche directionnelle et en twin-tip ont besoin d’un flux un peu plus soutenu.

Des ambassadeurs et beaucoup d’amateurs !
L’événement attire du (beau) monde puisque 48 riders sont inscrits. La catégorie kitefoil réunit le gros des troupes avec 30 concurrents, dont les trois premiers de l’étape d’Hendaye : Nicolas Parlier, Théo de Ramecourt et Axel Mazella. Le niveau s’annonce donc extrêmement relevé avec également la présence, côté féminin, d’Anaïs Desjardins et d’Alexia Fancelli. Douze riders sont inscrits dans la catégorie twin-tip et ils seront cinq en planche directionnelle (dont Chris Ballois, un autre ambassadeur de l’ENGIE KITE TOUR). En plus des belles têtes d’affiche, on trouvera d’autres très bons kiteboarders mais aussi beaucoup d’amateurs venus de toute la France. Cette cohabitation et ces échanges entre des pratiquants de tous niveaux contribuent grandement au charme de l’événement.

Une organisation professionnelle
Organisateur de la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019, le Yacht Club de La Baule (YCLB) est habitué à l’exercice. « Il y a une belle histoire entre le kite et la baie de La Baule », explique son Président Dominique Mollette. « Le Yacht Club de La Baule a été le pionnier de ce type de manifestation il y a 15 ans. » Une expérience solide au service d’un événement qui a démarré en beauté !

Foilidaire, le projet solidaire d’Alexis, compétiteur amateur au grand cœur

Passionné par la mer, sensible au Handicap, Alexis de Chabot a 32 ans et est chef de projet digital chez Renault Digital. Il pratique le Kitesurf depuis 10 ans en twintip, surf strapless et récemment en foil. Il participe à l’ENGIE KITE TOUR et sera présent à La Baule sous les couleurs de son projet Folidaire.

Impliqué dans les causes liées à la santé et au handicap, Alexis a organisé pendant une dizaine d’année des week-ends pour des jeunes en situation de handicap mental, par le biais de l’association A Bras Ouverts.

“A Bras Ouverts” en quelques mots est une association qui existe depuis 25 ans. L’action d’A Bras Ouverts consiste à organiser des week-ends pour permettre aux jeunes de s’évader au vert et d’offrir un moment de repos à leurs parents. ABO c’est 700 jeunes accueillis, 1300 accompagnateurs bénévoles, 550 week-ends organisés tous les ans.

Pourquoi le Projet Foilidaire ? Passionné de Kite depuis longtemps, Alexis a décidé de lever des fonds pour soutenir À Bras Ouverts en s’inscrivant à la coupe de France de Kite Foil 2019 et en participant à l’ENGIE KITE TOUR.

Comment aider ? En racontant l’histoire du Projet Foilidaire tout d’abord : faire connaître son projet aidera à le faire aboutir ! 75% de vos dons sont reversés à l’association soutenue, le reste participe au financement des compétitions

Devenir Foilantrope : C’est participer au projet en apportant un talent, une mise en relation, un coup de pouce financier… Retrouvez toutes les informations sur le site du projet : www.projet-foilidaire.fr

Bon vent à Alexis et bravo !

Une deuxième étape prometteuse à La Baule

C’est dans un mois, du vendredi 28 au dimanche 30 juin, que se tiendra à La Baule la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019, un circuit de référence du kiteboard placé depuis cette année sous l’égide de la Fédération Française de Voile. A La Baule, le plateau s’annonce à la fois qualitatif, avec la présence d’ambassadeurs de très haut niveau, et quantitatif puisque les riders amateurs sont attendus en nombre sur ce spot réputé. Plus de 60 femmes et hommes devraient s’engager sur les trois supports possibles : kitefoil, planche directionnelle et twin-tip.

Après l’étape inaugurale d’Hendaye, qui s’est disputée du 10 au 12 mai, l’ENGIE KITE TOUR va faire escale dans un mois dans les Pays de la Loire, plus précisément sur la grande plage de La Baule.

Eric Bellande / FFVoile


Un spot réputé
La première étape s’est déroulée sur un spot peu connu dans le monde du kiteboard. Pourtant, des courses ont pu être lancées chaque jour à Hendaye. La Baule, en revanche, est un site réputé. « La culture kite est importante dans les Pays de la Loire et la Bretagne voisine », confirme Laure Collin, coordinatrice de l’activité kiteboard à la FFVoile. « Le spot de La Baule est tout à fait adapté pour accueillir l’ENGIE KITE TOUR avec une grande plage facilement accessible. Le public pourra admirer le spectacle depuis le rivage. C’est une belle étape qui se profile. » Organisateur de cette deuxième étape, le Yacht Club de La Baule est rompu à l’exercice. « Nous avons lancé notre première épreuve de kite il y a 15 ans », raconte son Président Dominique Molette. « Notre club, créé en 1986, organise des événements sur tous types de supports, des bateaux classiques aux engins les plus modernes comme les kitefoils. L’ENGIE KITE TOUR sera un grand rendez-vous, on s’attend à des courses de très bon niveau. »


Plus de 60 kiteboarders attendus
A Hendaye, 44 riders étaient en lice. Ils seront encore plus nombreux à La Baule. « Nous espérons réunir plus de 60 riders », précise Laure Collin. « On retrouvera des sportifs de haut niveau qui sont les ambassadeurs de l’ENGIE KITE TOUR à l’instar d’Alex Caizergues, Nicolas Parlier, Alexia Fancelli, Théo de Ramecourt, Axel Mazella, Chris Ballois, Poema Newland et aussi Anaïs Mai Desjardins. Il devrait y avoir davantage d’amateurs à s’inscrire que pour l’étape basque. » Rappelons que pour par participer, il suffit d’être autonome dans sa pratique, détenteur d’une licence FFVoile et il n’est pas nécessaire d’avoir déjà pris part à des compétitions.


Un maximum de plaisir
Les riders auront le choix entre trois supports : kitefoil, planche directionnelle et twin-tip. Pour chaque type de planche, un classement spécifique sera établi. Pour que chacun prenne un maximum de plaisir, les parcours seront adaptés aux types de supports. Si les courses s’annoncent accrochées, à terre l’ambiance sera conviviale, chaleureuse et ludique. Si les conditions le permettent, la première course sera lancée le vendredi 28 juin à 14h.

Clap de fin sur la première étape de l’ENGIE KITE TOUR, un beau succès à Hendaye

Pendant trois jours, plus de quarante kiteboarders sportifs de haut niveau et amateurs se sont confrontés à Hendaye pour l’étape inaugurale de l’ENGIE KITE TOUR 2019, un événement organisé pour la première fois par la FFVoile. Beaucoup de riders découvraient le plan d’eau basque et tous ont été séduits. En tout, 21 courses ont été lancées durant les trois jours de compétition. Le niveau a été très relevé et ce sont deux des meilleurs kiteboarders mondiaux qui l’ont emporté en kitefoil (Nicolas Parlier) et en planche directionnelle (Alexandre Caizergues). En Twin-tip la victoire est revenue à Peyo Cremades, jeune rider breton. Rendez-vous est pris du 28 au 30 juin à La Baule, pour la deuxième étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019.

Un spot qui a convaincu
Cette première étape de l’ENGIE KITE TOUR s’est tenue sur un spot inédit puisque ce circuit de référence du kiteboard en France ne s’était jamais arrêté sur la côte basque. Le plan d’eau a fait ses preuves auprès des coureurs. « Cela prouve que l’on peut développer le kite partout en France, y compris sur des zones peu réputées pour cette discipline », se réjouit Antoine Weiss, entraîneur du dispositif relève kiteboard à la FFVoile. Le spot d’Hendaye a également séduit Alexia Fancelli, médaillée de bronze au Championnat du Monde de Formula Kite et Championne de France en 2018. « Vu de la mer, le cadre est magnifique. J’ai vraiment adoré, d’autant plus qu’il y a eu du bon vent les deux premiers jours », dit-elle. Didier Flamme, le directeur de course a lui aussi apprécié les trois jours de compétition à Hendaye : « C’était une belle étape, avec une bonne organisation. Le vent a oscillé entre 6 et 18 nœuds tout au long du week-end et nous avons pu lancer 13 courses en kitefoil, quatre en planche directionnelle et quatre en Twin-tip, sur des parcours variés. »

Un joli plateau et de très beaux vainqueurs 
« C’est un succès d’avoir réuni 44 kiteboarders de tous les âges, de moins de 18 ans à plus de 40 ans », note Antoine Weiss. « Le fait qu’il y ait à la fois des sportifs de haut niveau et des amateurs, dont certains participaient à leur toute première compétition, permet de prôner la mixité. Les sportifs de haut niveau sortent des Championnat du Monde en Italie et pourtant ils n’ont rien lâché ici à Hendaye. »

Le kitefoil a réuni le plus gros des troupes avec 29 inscrits. Vainqueur de neuf courses sur les 13 disputées, le Champion du Monde de la discipline Nicolas Parlier a été intraitable. « Le niveau est élevé, nous nous sommes bien battus. C’était sympa de partager avec les autres et de donner quelques conseils. Je devrais normalement être présent pour les prochaines étapes de l’ENGIE KITE TOUR », a-t-il déclaré. Vainqueur de trois manches et 2e de la quatrième, Alexandre Caizergues a lui aussi été intouchable en planche directionnelle. Du côté des Twin-tip, c’est Peyo Cremades qui l’emporte à Hendaye.

Les podiums de la première étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019 :

Kitefoil (29 inscrits) 1. Nicolas Parlier 
2. Théo de Ramecourt 
3. Axel Mazella 

7. Alexia Fancelli

14. Poema Newland
15. Claire Durand

Planche directionnelle (7 inscrits) 1. Alexandre Caizergues
2. Christophe Ballois
3. Sylvain Maurin

Twin-Tip (8 inscrits) 
1. Peyo Cremades 
2. Simon Leprevost 
3. Camille Blanc

*Un twin-tip est une planche symétrique qui permet de naviguer des deux côtés sans faire de jibe.

Hendaye, jour 2 : Parlier, Caizergues : des pointures aux avant-postes

Belles conditions à Hendaye ce samedi pour la deuxième journée de la première étape de l’ENGIE KITE TOUR 2019. Les compétiteurs inscrits en kitefoil et en planche directionnelle ont pu disputer plusieurs courses dans un vent de 12 à 15 nœuds et sous le soleil. Avant la troisième et dernière journée de compétition demain, Nicolas Parlier (en kitefoil) et Alexandre Caizergues (en planche directionnelle) virent en tête au classement général.

Kitefoil (29 inscrits) : Nicolas Parlier intouchable
Six courses ont été disputées aujourd’hui en kitefoil, dans un vent de 12 à 15 nœuds, sur un format de speed crossing avec des départs très spectaculaires au vent de travers. Quadruple Champion du Monde de la discipline
(dont 3 titres consécutifs en 2019, 2018 et 2017!), Nicolas Parlier a poursuivi son sans faute. Déjà vainqueur de trois courses hier, il a décroché cinq nouvelles victoires aujourd’hui. Nicolas devance Théo de Ramecourt et Axel Mazella au classement général. Alexia Fancelli pointe quant à elle à la 7ème place après deux jours de course !


Planche directionnelle (7 inscrits) : Avantage Alexandre Caizergues
1er, 1er, 2e et 1er: Alex Caizergues a été le plus régulier sur les quatre courses lancées en planche directionnelle.Le recordman du monde de vitesse en kite devance un autre compétiteur habitué à affoler les compteurs. C’est en effet Chris Ballois, l’homme le plus rapide dans le monde du handi-kite, qui pointe ce soir en 2e position, juste devant Sylvain Maurin.  

Chris Ballois, tout sourire après 4 courses aux avant-postes !


Coup d’envoi de l’ENGIE KITE TOUR : les kitefoils en éclaireurs

L’étape inaugurale de l’ENGIE KITE TOUR 2019 a débuté ce vendredi 10 mai à Hendaye, sur la côte basque. Quarante-trois kiteboarders sont inscrits à cet événement organisé pour la première fois par la FFVoile, en collaboration avec le Yacht Club d’Hendaye. La particularité de ce circuit de référence est de permettre aux amateurs de côtoyer certains des meilleurs mondiaux. Aujourd’hui, dans un vent d’une dizaine de nœuds, seuls les concurrents inscrits en kitefoil ont pu courir et c’est Nicolas Parlier (quadruple champion du monde) qui vire ce soir en tête du classement. Les courses continueront samedi et dimanche, avec également des courses en planche en directionnelle et en twin-tip.

Le vent s’est fait désirer sur le plan d’eau d’Hendaye
Mais conformément aux prévisions, un petit flux d’une dizaine de nœuds a fini par se lever, permettant aux concurrents inscrits en kitefoil de disputer trois courses. Quadruple champion du monde de la discipline, l’intouchable Nicolas Parlier a remporté toutes les courses du jour et pointe donc en tête du classement général ce soir devant Théo de Ramecourt (4e au championnat du monde de kite foil) et Axel Mazella champion du monde Junior 2017. Un podium composé de trois membres de l’équipe de France !

A partir de demain, les organisateurs espèrent l’entrée en lice des kiteboarders inscrits dans les deux autres catégories de l’ENGIE KITE TOUR : Les planches directionnelles et twin-tip. Les amateurs pourront défier de grands champions comme Alex Caizergues, l’homme le plus rapide de la planète en kite.

Un champion du monde à venir défier sur l’ENGIE KITE TOUR

Cette semaine, le magnifique lac de Garde en Italie a accueilli les championnats du monde de Formula Kite. L’équipe de France s’est illustrée au sein d’une flotte extrêmement dense rassemblant les meilleurs spécialistes du Kite à Foil de la planète. Le français Nicolas Parlier, champion du monde en titre, a réitéré l’exploit en s’imposant une 4ème fois sur la scène internationale, à quelques jours de la première étape de l’ENGIE KITE TOUR

Pas moins de 87 hommes et 30 femmes venus de 29 nations différentes s’affrontaient sur ce championnat du monde. Les riders ont eu le droit à des conditions météos difficiles avec des vents faibles en début de semaine, puis une journée de tempête glaciale ce dimanche qui n’a pas permis de courir les dernières courses. Si Nicolas Parlier a confirmé d’entrée de jeu son top niveau, Théo De Ramecourt doit se contenter du pied du podium alors que Maxime Nocher se classe 6eme. Alexia Fancelli, 3ème en 2018, a manqué ses premières courses et se contente cette année de la 5ème place.

Les jeunes français de l’équipe relève sont également au meilleur niveau avec les belles performances d’Arthur Ihez qui remporte le titre de champion du monde en junior (U19) et de l’arcachonnais Benoît Gomez, qui signe une ascension fulgurante en intégrant le top 10 à seulement 18 ans.

« C’est une très belle surprise ce nouveau titre car je me concentre cette année sur mes études de kiné. C’était mon retour à la compétition ici je remporte mon 4e titre de champion du monde, 3ème consécutif en Formula Kite. La semaine était assez compliquée car nous n’avons pas eu beaucoup de vent et avons participé à très peu de manches. Le niveau est toujours aussi élevé, et je gagne avec 4 points d’avance, c’est cool !»


Nicolas Parlier, champion du monde

Portrait de championne : Alexia Fancelli

Il y a quelques jours, Alexia Fancelli, 26 ans, s’offrait un beau championnat du monde de formulat Kite en décrochant la 5ème place. A peine de retour France, elle prendra la direction d’Hendaye pour la première étape de l’ENGIE KITE TOUR.

Alexia pratique le kite au niveau international depuis de nombreuses années. Elle nous livre les raisons de sa participation à l’ENGIE KITE TOUR en 2019 .

« Je participe à l’Engie Kite Tour car c’est une compétition à étapes sur laquelle on peut faire du foil en France, en comparaison aux compétitions Internationales où l’on fait des parcours up and down. Sur l’ENGIE KITE TOUR on aura des parcours de travers au vent, ce qui apporte du changement et permet de se confronter à d’autres adversaires sur des planches différentes. La stratégie est moins présente mais il ne faut pas lever le pied ! « 


L’ENGIE KITE TOUR mélange pros et amateurs ce qui permet de rencontrer de nouvelles personnes, de tout horizon partageant le kite comme passion aux quatre coins de l’hexagone. 

Alexia a commencé ses premières compétitions en Foil sur l’ancien ENGIE KITE TOUR (GDF SUEZ Energies France Kite Tour). Ses premières courses, ses premiers emmêlages mais aussi ses premiers podiums… De jolis souvenirs sur l’eau entrecoupés par des moments de convivialité à terre et qui motivent la jeune championne à revenir sur le circuit pro/amateurs. Même si ses amis « les anciens du kite » ne sont plus sur l’ENGIE KITE TOUR, Alexia prendra plaisir à découvrir les « petits nouveaux qui se lancent dans la compétition » et aussi beaucoup de joie à retrouver la super ambiance de l’ENGIE KITE TOUR.

Portrait de champion : Nicolas Parlier

Nicolas Parlier, 23 ans, double champion du monde de Kitefoil nous fera l’honneur de sa présence sur cette première étape de l’ENGIE KITE TOUR qui se déroulera à Hendaye du 10 au 12 mai prochain.

On ne le présente plus, Nicolas. C’est l’un des espoirs français les plus prometteurs dans le monde du Kite. Il a été nominé au prestigieux trophée du Marin de l’Année de la Fédération Française de Voile en 2018. Quand il ne vole pas sur l’eau, il est sur les bancs de l’école pour terminer ses études de kiné.

Cette année, le calendrier international du kite tombe bien pour Nicolas qui vient chercher sur l’ENGIE KITE TOUR le plaisir de la compétition mais surtout une belle opportunité d’entraînement dans des spots magnifiques.

Nicolas a une histoire bien particulière avec l’ENGIE KITE TOUR, événement devenu incontournable dans le monde du kite. En 2009, il participe à Arcachon à sa première compétition de kite sur l’ancêtre du tour acutel. Dix ans après, cette première étape dans le Sud-Ouest aura une saveur toute particulière pour ce grand champion…